Situation du paludisme au Togo

Situation du paludisme au Togo :

1 PERSONNE SUR 20, DECEDE DE LA MALADIE

31072010

Au Togo, pays endémique, le paludisme constitue la première cause de morbidité et mortalité. Et pour cause, le Togo jouit d’un climat qui favorise particulièrement la reproduction des moustiques .En moyenne 1 personne sur 20, qui développent la maladie, décède et dans la plupart des cas ce sont les enfants de moins de 5 ans qui meurent.  

 

Un enfant tenant un paquet de moustiquaire imprègnéeLe paludisme constitue le premier problème de santé publique au Togo. Compte tenu du climat tropical dont jouit le pays, le paludisme y est naturellement favorisé. Le moustique se développant particulièrement dans les zones humides et chaudes, la chaleur et l’humidité augmentent l’espérance de vie et favorisent la reproduction des anophèles, qui transmettent le parasite de la maladie. Le type d’anophèle le plus répandu sur le plan national est « l’anopheles gambiae » très connu pour sa virulence et pour sa grande capacité de mutation et de résistance aux insecticides. La propagation de la maladie est d’autant plus forte qu’elle sévit de façon endémique, donc toute l’année sur toute l’étendue du territoire avec une recrudescence en saison des pluies.  

Selon les statistiques sanitaires nationales de 2007, il représente 42% des consultations dans les formations sanitaires et 28% des hospitalisations et les enfants de moins de 5 ans sont les plus touchés soit un taux de 58%. Soit un taux de létalité de 5%. Hormis les enfants, les femmes ne sont pas également épargnées par la maladie. Elles sont particulièrement vulnérables au paludisme lors de la grossesse débouchant parfois sur des complications. Le paludisme entraîne chez les femmes enceintes des avortements, des accouchements prématurés et des anémies. En cas d’infection sévère au paludisme, les femmes enceintes risquent de souffrir d’anémie et d’effectuer un accouchement prématuré ou de donner naissance à un enfant mort-né. Les nouveau-nés risquent de présenter un faible poids à la naissance, ce qui compromet leurs chances de survie au cours de la première année de vie.  Dans les zones touchées par le paludisme, on observe 25% des cas d’anémie sévère chez les mères et 20% des petits poids de naissance, sont attribuables au paludisme, révèle une étude du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF).Malgré ce sombre tableau, la population togolaise répond toujours timidement aux méthodes de prévention et de traitement contre le paludisme. En effet, même si les récentes statistiques du Ministère de
la Santé, indiquent qu’en 2009, plus de 71% de ménage disposent de moustiquaires imprégnées, que 77 % des enfants de moins de cinq ans ont bénéficié de soins de santé et de moustiquaires imprégnées et que 64,7 % de femmes ne sont plus exposées au paludisme, la réalité sur le terrain est beaucoup moins encourageante. Moins de la moitié des enfants fébriles sont traités avec un antipaludéen approprié et seulement 40% reçoivent des antipaludéens dans les 24 heures suivant l’apparition des symptômes. Pendant leurs grossesses, à peine 20% des femmes enceintes reçoivent le traitement préventif intermittent (TPI), le traitement le plus efficace et moins chère, environ 205 FCFA pour prévenir le paludisme selon l’UNICEF. Une statistique qui se réduit au fur et à mesure que l’on se trouve dans les zones rurales, à l’intérieur du pays. 
Par ailleurs Le paludisme touche de façon disproportionnée les populations les plus pauvres qui n’ont pas les moyens de se traiter ou qui n’ont qu’un accès limité aux soins de santé, et il piège les familles et les communautés dans une véritable spirale de la pauvreté. Une situation qui est le résultat direct d’un manque de subvention des moyens de prévention et de  traitement tel que les médicaments antipaludéens qui ne sont toujours pas accessibles à la bourse du togolais moyen, et d’une absence de politique de proximité et de sensibilisation conséquente. Lola Akomatsri 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site